• [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    Photo d'illustration non représentative de Louis Burns et son bébé

    Il y a quelques jours, une histoire qui n'aurait pas dû dépasser le stade d'une triste anecdote a enflammé la toile d'un débat autour de l'allaitement: en Grande Bretagne, une jeune mère de 35 ans, Louise Burns qui prenait le thé dans un hôtel guindé, a voulu allaiter son nourrisson de trois mois lorsque celui-ci a eut faim. La maman a bien essayé d'être discrète, mais ne l'a pas été "assez" au regard de l'établissement qui lui a carrément demandé de cacher bout de sein et bébé sous une grande serviette. Éprouvée, elle a rapporté son histoire dans la presse, photos à l'appui...

    Et là dessus, Nini de surenchérir que les femmes ne devaient pas montrer leurs lolos de manière ostentatoire, de blâmer l'attitude de la pauvre Louise qui a du coup pris double peine, et de partir dans un discours néo-puritanisme sur la pudeur (ou plutôt teinté de pudibonderie).

    L'histoire a vite traversé la Manche pour devenir internationale, et en France, chacun y va désormais de son petit commentaire, "pro" contre "antis".

    Et là, c'est le drame...

    [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    Entre ceux qui voient dans l'allaitement un acte "sexuel" (oui, parce qu'il y a un sein...)à cacher honteusement et le compare allègrement à "faire l'amour en public", ceux qui trouvent ça "crade" et pour y ajouter une connotation sale et honteuse, contrebalancent d'un raisonnement du style "on ne défèque pas en public, on allaite pas devant tout le monde, point", et ceux qui taxent carrément les jeunes mères d'intolérantes et d'égoïstes (comprenez que c'est plus contraignant de poser les yeux ailleurs que de donner le sein à un bébé, et qu'on enfreint leur espace de liberté, pauvres bichettes...)

    MAIS BON SANG LES GENS, IL SORT DE QUELLE ÉPOQUE, CE DÉBAT? A l'ère du "no limit" télévisuel où des séries à la Walking Dead découpent des tripes et montrent des gens se faire bouffer vivants, Games of Throne fait éclater des crânes à main nues, où des stars se baladent les miches à l'air sous des robes plus inexistantes que le QI de Nabila, où dans la rue les gens braillent bien fort dans leurs téléphones les aspects les plus intimes de leur nuit avec Kévin/Laetitia, vous vous choquez d'un tout petit bout de sein? D'un bébé qui mange?

    [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    On lit de tout dans les commentaires, de celle qui réclame eut égard à sa propre pudeur que les mères "se cachent ou aillent faire ça ailleurs" (en fait c'est comme le vol, c'est tellement honteux/répréhensible que si tu te fais prendre, t'as perdu...), ceux qui disent "on a bien le droit de ne pas être d'accord" (ce qui sur le principe est tout à fait juste) pour ajouter "ben moi je dis qu'elles devraient être discrètes ou prévoir des biberons" (ouiii, on sait tous que les mères allaitantes se mettent torse nu et jonglent avec leurs lolos pour s'échauffer! Quant aux biberons, y a la question de la conservation...) Des "yaka" à la pelle pour expliquer combien c'est facile de ne pas venir perturber leurs petit quotidien pépouze à eux tous seuls par la vue d'un horrible sein auquel pend un marmouse!

    Les mêmes qui parlent d'égoïsme, hein, tant qu'à faire...

    Honnêtement, je ne suis pas pro-allaitement. Ni pro-biberons. Je pense que toutes les mamans devraient être libres de choisir ce qu'elles estiment le mieux pour leur bébé et pour elles-même, sans pression, sans culpabilisation, dans le plus grand respect de leurs choix, étant donné que la plupart des mamans ne veulent rien tant que faire du mieux possible... Et dans cette mesure, leurs choix devraient être respectés.

    Des femmes qui donnent le sein, il y en a toujours eut, aussi loin que remonte l'Histoire, parce que scoop: nous sommes des mammifères. Bêtement, c'est notre moyen premier de nourrir la génération suivante. Et durant des millénaires, l'allaitement passait pour un acte parfaitement BANAL au que personne n'aurait pensé à remettre en question au nom de la préservation de son espace personnel (aussi appelé "égocentrisme"). Parce que ce n'est pas un acte impudique ou exhibitionniste. Et il faut arriver au XXIème siècle, époque libérée sous bien des aspects pour qu'un regain de pudibonderie pousse quelques-uns à réclamer des jeunes mamans qu'elles se cachent comme des lépreuses!

    La plupart des jeunes mères ne s'affichent pas, et on leur demande d'être encore plus discrètes? De cacher sein et enfant sous un lange? (bébé appréciera...)

    [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    Non, je crois que ce qui m'a le plus désolée dans cette affaire, c'est de voir les mères traitées comme des égoïstes intolérantes parce qu'elles veillent aux besoins de leur progéniture plutôt qu'aux caprices des gens qui les entourent... Les voir traitées d'égoïstes parce qu'elles ne restent pas cloîtrées chez elles les six premiers mois de la vie de leur enfant, qu'elles n'aient pas la "décence" de daigner courir aux toilettes les plus proches (tant pis si c'est dégueulasse) pour se cacher comme des honteuses, qu'elles n'aient pas l'élégance de coller un morceau de tissu sur leur gamin qui mange, parce que c'est bien connu, on se nourrit tous la tête sous un torchon pour ne pas gêner nos voisins de table...

    Les polémistes vivant mal leur propre rapport au corps voudraient enfermer celui des autres, prêchant le respect commun sans avoir bien idée de la définition de ce concept... Où est-il, le respect de ces jeunes femmes et de leurs enfants?

    [Société] Quand Nigel Farage met le feu au [lait en] poudre

    En quoi le spectacle d'un bébé qui tête est-il plus crade visuellement que le gros Marcel qui mâche son jambon-beurre la bouche ouverte au fast-food du coin? Notez que le gros Marcel, personne n'ira jamais rien lui dire, parce que "la bouche, c'est pas sexuel" (enfin d'après ce que j'ai compris, ça c'est discutable...) Ben pour vous donner le scoop de l'année: à la base, le sein ne l'est pas non plus...

    En quoi est-il plus impudique de discrètement sortir un bout de mamelle pour nourrir son petiot, que de parler bien haut bien fort au téléphone de la derrière cuite de Gontran et des hémorroïdes de Pétunia?

    Un petit mot pour finir sur les "biberonnantes" qui pour diverses raisons souscrivent aux bib' pour leurs enfants et subissent souvent le poids des jugements/de la culpabilisation... Chaque mère fait ce qu'elle peut avec ce qu'elle a, beaucoup agissent en leurs âmes et conscience, avec leur histoire, leur vécu, et toute les circonstances qui les accompagnent pour faire ce qui leur semblent le mieux. Oui l'allaitement au sein est physiologiquement ce qu'il y a de plus sain, mais ce n'est pas une raison pour condamner les mamans-biberons... Mesdames, que vous soyez allaitantes ou biberonnantes, il y aura malheureusement toujours des crétins pour vous tirer dans les pattes, ne le faites pas entre vous, vous êtes toutes de la même équipe: celle des super-mamans!

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :