• [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

    Qui n'a pas entendu parler de Rémi Gaillard, digne héritier de Guillaume Pley dans l'art de piéger les femmes dans la rue? Pour mémoire, Guillaume Pley avait lancé il y a quelques mois un clip intitulé "comment embrasser une fille dans la rue" où il abordait des étrangères en trois questions. Un exemple malheureusement suivi par certains et dans la veine osons le dire de la culture du viol, qui n'est pas une vue de l'esprit, malheureusement...

    Notre "Gaillard" n'est pas allé si loin, mais son intervention n'est pas mal non plus: il s'est mit en situation vis à vis d'étrangères, sans les aborder, mais en prenant des attitudes sexuelles explicites qui prennent tout leur sens par effet de perspective.

    Son clip, "Free Sex" met donc en scène des jeunes femmes occupées à leurs affaires contre lesquels il donne l'impression de se ziguer.

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

    Alors certes, les jeunes femmes qui apparaissent ont donné leur accord pour le droit à l'image, mais cela rend-il la démarche plus honnête envers la gent féminine? Et pour ceux et celles qui iraient me sortir du "rhaa chieuse de féministe!", demandez-vous quelle aurait été votre réaction si au lieu d'une femme, ces scènes avaient "piégé" des enfants. Sur la démarche et le symbole, ce n'est ni plus ni moins grave. Mais bon, on ne parle "que" de femmes après tout...

     

    A une époque où le harcèlement de rue et les viols flambent, à une époque où des hommes justifient les agressions sexuelles par des "elle n'avait qu'à pas mettre une jupe" et insultent les victimes, OUI, ce genre de vidéo est grave, pour le message qu'elle fait passer: "sous couvert "d'humour", tu as le droit d'humilier une femme".

    L'humour dans l'équation est utilisé de manière erronée -nous verrons la définition- et surtout perverse: la personne qui conteste, qui se formalise, qui n'aime pas est taxée de "sans humour" ou "anti-humour".

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

    C'est grave, très grave même...

    MadmoiZelle avait fait une très belle réponse à la lettre que monsieur Gaillard avait adressé "aux prudes et aux cons" suite à la polémique qui a accompagné son clip. A mes yeux, tout y est dit.

    A présent monsieur Gaillard, je m'adresse à vous et vous expliquerai pourquoi selon le sens strict du Français, vous n'êtes pas un humoriste:

    D'abord, définissons l'humour, voici ce que le dictionnaire raconte:

     L'humour, au sens large, est une forme d'esprit railleuse « qui s'attache à souligner le caractère comique, ridicule, absurde ou insolite de certains aspects de la réalité ». L'humour est distingué par plusieurs concepts : c’est un langage, mais aussi un moyen d’expression.
     

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

     
    Il y a un mot si vous êtes attentif qui revient beaucoup, c'est le mot "esprit". Vous savez, ce truc qui se passe au niveau de la tête (et pas de la zigounette) et qui fait qu'on réagit positivement à un bon mot, à une contrepèterie, à un calembour. L'humour sans esprit n'est que de la pitrerie, ce n'est pas de l'humour.
    Si j'insiste autant sur le sens des mots, c'est pour vous démontrer que ce que vous faites a peu à voir avec l'humour: c'est de la bouffonnerie de masse pour les foules décérébrées de préférence ou qui décident de ne pas se casser la tête.
     
    Lorsque vous accusez vos détracteurs de ne pas avoir d'humour, c'est une tentative de manipulation basique: vous tentez de redéfinir le concept selon vos critères pour en exclure ceux qui vous déplaisent. Oui mon bon monsieur, sauf que ça ne marche pas comme ça: c'est à cela que sert le sens des mots, à donner des références universelles.

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

     
    Ce n'est pas le choix du thème parce qu'il y a moyen de faire du très subtil à propos du sexe. C'est la manière dont vous traitez la question. Se réclamer de pièges-à-cons n'a jamais fait parti de ce que notre dictionnaire appelle "humour".
     
    Vous voyez, ce n'est pas une question de pudeur. D'ailleurs, Desproges, Coluche, les Inconnus ont traité des sujets plutôt grivois avec beaucoup de drôlerie. La différence avec vous? Relisez plus haut la définition de l'humour et cherchez le mot "esprit". Certes, une partie de votre fan-club vous compare à ces grands noms, mais venant de personnes qui n'ont pas assez de discernement pour distinguer "humour" et "farce facile", je ne sais pas si c'est à prendre pour argent comptant... Il faut comprendre que toutes les blagues ne sont pas drôles parce que toutes n'atteignent pas le niveau de finesse de l'humour par définition, comme c'est le cas de la votre. Qui plus est, votre imposture a une portée humiliante -j'insiste!- et dégradante pour la femme, et le poids de l'exemple voit déjà fleurir des anecdotes sur le net d'émulations de ce phénomène. Une maman sur MadmoiZelle racontait que sa fille de douze ans et quelques une de ces copines ont été ennuyées par des garçons de leur âge qui ont reproduit votre farce. Les petites en sont ressorties choquées. Eh oui, ce ne sont que des enfants c'est prude (pour reprendre votre mot) à cet âge n'est-ce pas?... Vous voyez le poids de l'exemple?
     

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

     
    Une chose encore: les gens intelligents n'insultent pas ceux qui les contredisent. Je pense à Pulvar et Bachelot dans votre ligne de mir, à votre lettre aux prudes et aux cons, où vous avez habilement démontré avoir moins d'esprit que les personnes que vous attaquez... Pensez-y, ça peut vous servir.
     
    Quant à attaquer vos détracteurs sur leur absence d'humour, pour ma part je dirais qu'ils ont simplement trop d'esprit critique pour vous. Un palais délicat ne donnera pas cinq étoiles à du McDo', surtout si à côté il est habitué à du Bocuse. Dites-vous bien que vos pitreries et l'humour c'est la même chose, et que dans la métaphore, vous n'êtes pas Bocuse.
     
    Bref, vous vous êtes planté, à vous de faire preuve d'intelligence et de passer à autre chose au moins si vous ne parvenez pas à reconnaître vos failles, et de tenter de rebondir sur du drôle. Comme l'a dit la chroniqueuse de Madz, se foirer n'est pas un crime d’État.
     
    Ce qui est grave en revanche, c'est l'impact sur l'image de la femme.
    A méditer
     
    Signé: une connasse de féministe qui lutte pour l'égalité sociale des sexes.

    [Société]Rémi Gaillard, un coup porté à la Femme et à l'humour

     
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :