• Un coin de ciel bleu

    Le périple était long et l'autobus cahotait sur une route en épingle à cheveux, sous un ciel blême.

    Le tumulte des conversations, des rires, des cris et des pleurs à son bord confortait dans la rassurante sensation d'une meute protégée. Pourtant, deux personnes se distinguaient de cette masse bruyante, deux inconnus l'un à l'autre, assis côte à côte, lui près de la fenêtre, elle côté couloir.

    Lui est silencieux, et la tristesse se lit sur ses traits. Ils n'ont échangé que quelques mots, mais leur conversation muette dure depuis des heures. Elle, regarde le paysage, adressant de temps en temps un sourire ou une parole réconfortante à son voisin de siège. Et elle scrute le paysage, comme pour y chercher quelque chose.

    Soudain, un détail à l'horizon accroche son regard et elle pointe le doigt vers la vitre brouillée de pluie.

    - Regardes! Regardes là-bas, un coin de ciel bleu. Tu vois? Je crois que dans la vie, c'est pareil: même au cœur de la tourmente, il y a toujours quelque chose à espérer.

    Il lui accorda un regard perplexe, ouvrant la bouche pour répondre, alors qu'à l'horizon, la tâche de clarté s'étendait peu à peu sous leurs yeux. Aucun son ne franchit ses lèvres, mais son regard se détourna vers sa voisine qui lui accorda un nouveau sourire.

    Mais un de ces sourires qui étincellent comme un soleil au cœur de la nuit.

    Car il y aura toujours quelque chose à espérer, tant qu'il restera un coin de ciel bleu quelque part, et quelqu'un pour y croire...

     

    Un coin de ciel bleu

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :